OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Valérie Le Priol et les auditeurs de l’UP Berry

Jacques – fidèle chroniqueur, et Geneviève – fidèle photographe, cheminaient au bord de l’eau en ce samedi 29 juin… MERCI à EUX de ce témoignage !

Un chemin d’eau en Berry

Le samedi 29 juin 2013, 25 personnes de l’UP venant de nombreuses communes du Cher sont parties pour une balade d’une journée de Bannegon à La Guerche sur l’Aubois. Cette visite de découverte du Canal de Berry, la quatrième sur ce thème, organisée par l’Université Populaire du Berry et le Syndicat Mixte Interdépartemental du Canal de Berry, leur a fait découvrir des aspects très variés, exposition, tranchée, grue, hauts-fourneaux, tuileries, gare d’eau. Le fil conducteur était un chemin d’eau : le canal de Berry mais le parcours suivi était aussi un chemin d’eau à cause de la pluie ! Pas de quoi décourager les participants !

C’est d’abord une promenade matinale à Bannegon pour un parcours poétique le long du canal bordé des « chaises sensibles » et des sirènes du festival excentrique. Ensuite, direction Charenton du Cher où c’est la découverte de la grue de la gare d’eau de Laugère illustrant l’ancienne activité du canal en cet endroit. Fort bien conservée, cette grue à pivot (il n’en reste que deux !) a particulièrement attiré l’attention des plus techniciens avec ses roues dentées et ses engrenages permettant de soulever de lourdes charges. Enfin, découverte de la profonde tranchée d’Augy sur l’Aubois creusée dans la colline par des ouvriers non salariés, bagnards et prisonniers : dans ce passage, le canal y est empierré sur les côtés et le fond pendant plusieurs kilomètres. La matinée se termine et, en route vers Sancoins, on aperçoit le petit canal qui amenait l’eau pompée dans l’Allier depuis la prise d’eau de Mornay.

Après un repas permettant de reprendre quelques calories, nouveau départ pour jeter un coup d’œil à la gare d’eau de Sancoins qui comportait une des rares cales de radoub situées sur le canal de Berry. Encore un peu de « chemin à fer » et c’est la découverte du chemin de fer économique « Le Tacot » dans la Halle de Grossouvre mais surtout des grandes étapes de la fabrication de la fonte et du fer dans le Cher, en France et en Angleterre, guidés par le célèbre inventeur Georges Dufaud, grand-père de Pierre-Emile Martin. Les bâtiments sont occupés maintenant par une tuilerie dont une partie des techniciens est logée dans un bâtiment du XIXe siècle, … rénové ! Le soleil montre son nez lorsque l’on arrive à La Guerche sur l’Aubois, devant la tuilerie Sauvard : construite en 1852 à quelques mètres du canal qui assurait le transport des produits nécessaires à la fabrication et des produits fabriqués, elle commence à être remise en état afin de permettre les visites.

Tous les participants étaient satisfaits de cette balade très variée et ont demandé la poursuite des visites de ce style l’an prochain.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Halle au charbon, Grossouvre

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La tuilerie Sauvard

Publicités